Aux plexus de Marjolaine Beauchamp

Il y a 2 semaines, j’avais réussi à m’extirper de ma morosité pour écrire un review pseudo-profond d’Aux plexus de Marjo. Un truc où je parlais de moi, de ma peur constante d’être jugé, de ma difficulté à m’affirmer pour ce que je suis parce que j’ai toujours l’impression qu’on ne me comprendra pas, qu’on voudra lire plus que ce que je dis dans ce que je dis.

Lire la suite

Histoire mutines, et Folles frues fortes: ouvrages collectifs

Quand j’ai décidé de me remettre à lire, j’ai trouvé ça weird. T’arrives devant une bibliothèque, pis c’est juste plein de choix.

Il y a crissement du monde qui semble avoir l’impression que c’est intéressant de les lire.

Je ne peux pas dire s’ils et elles ont tords ou raison, mais je peux dire que c’est tough de faire un choix.

C’est dans ce contexte que j’ai décidé de prendre deux recueils de femmes à la librairie –Folles Frues Fortes, sous la direction de Marie Demers, et Histoires mutines, sous la direction de Marie-Ève Blais et Karine Rosso -.

Dans les listes d’écrivaines, certaines que je connaissais déjà, d’autres que non.

Cela dit, je tiens à le préciser:
Je n’ai pas choisi des recueils «de femmes».
J’ai choisi des recueils de trucs qui semblaient réfléchis et intéressants à lire.

Lire la suite

M.I.L.F. et Fourrer le feu de Marjolaine Beauchamp

Full disclosure: Marjo est une genre d’amie que j’ai vu deux fois. Certain-e-s diraient qu’à ce niveau-là il faut dire connaissance. They’re wrong. C’est peut-être unilatéral, peut-être pas, mais Marjo c’est quelqu’un qui me donne le feel de relate. Pas tant que nos vies sont similaires, mais plus que j’ai l’impression qu’à un niveau, on partage de quoi.

Donc, je n’étais pas objectif avant de la lire, et puis après avoir passé 6 semaines à attendre que ses livres m’arrivent par la poste, j’ai juste dévorer ses livres.

Elle écrit des choses, c’est rare (à bien y penser, peut-être pas, je ne lis pas assez). Au minimum, c’est beau. Elle a une forme d’honnêteté qui n’est pas naïve, une genre de force vulnérable, peut-être l’inverse.

Lire la suite