L’évasion d’Arthur de Simon Leduc

C’est à mon pique-nique d’anniversaire de mes trente ans que j’ai entendu parler de L’évasion d’Arthur ou la commune d’Hochelaga de Simon Leduc. Une amie me disait avoir du plaisir à le lire en marchant et à se perdre dans l’histoire. Je comprend son commentaire, c’est léger, amusant, humain et ça fait changement. Il y a un genre de message politique, mais sans être trop preachy. Bref, ce n’est pas renversant, mais ça reste un truc drôle dans lequel on embarque.

Pour être franc, le livre ne m’a pas laissé une impression si forte, je ne me pitcherai pas pour le conseiller à tous et toutes, mais c’est bien foutu. Les personnages sont humains, multiples et complexes et la narration leur laisse la place de manifester leurs contradictions et leurs étrangetés. Le livre peut rappeler par moment le réalisme magique par ses contacts sporadiques avec les imaginaires des différents protagonistes et sa volonté plus générale de demeurer dans une description « réaliste » d’une certaine forme de vie du quartier.

Lire la suite