T’en souviens tu Blouin?

Reprise de Gérald Godin

T’en souviens-tu, Blouin
astheure que t’es député
t’en souviens-tu
du militant qui frissonne
qui attend les nouvelles des camarades menottés
après une nuit à se faire matraquer
t’en souviens-tu des mal pris
qui sont dans misère, sans aide financière
de celui qu’on écrase dans le banc de neige
des trop vieux aux côtes fêlés
des trop jeunes qui passe la nuite en d’dans.
des mille manifs des trois milles arrestations
le poivré, le matraqué
l’arrêté, l’éborgné
celui qui tousse ses lacrymos
celui qui crache son poivre
celui qui s’arrache les poumons
celui qui râle dans notre rue
celui qui se plogue à un foulard vinaigré
il n’attend rien d’autre
qu’un militant vienne l’aider
t’en souviens-tu
des lignes de piquetage
des antiémeutes
dans nos universités
ceux qui ont deux jobbes
plus des études
plus des kids
pour arriver à se bûcher
une vie sur le sens du monde
t’en souviens-tu, Blouin
qu’on a rêvé hier
pour que tu te vendes le lendemain ?

2 réflexions sur “T’en souviens tu Blouin?

  1. Sans offenses, ce poème aurait beaucoup plus de sens si Léo avait vécu la grève, si Léo n’y avait pas vu seulement les opportunités de se faire du capital politique. À Québec, lors d’une soirée de négociation alors qu’il y avait une manifestation Léo a livré les manifestants aux flics et les deux négociateurs de la CLASSE présents ont aussi eu droit aux menottes ce soir là. Léo a toujours été prêt à vendre la grève en échange de son statut de garçon tellement ouvert et posé. Encore lors des négociations (j’y étais) il tentait de convaincre tout le monde d’accepté un gel de 1an. Léo a aussi tenté de frapper une personne de la CLASSE lors de la manifestation du 22 mars parce qu’il voulait plus d’attention médiatique et voulait embarqué sur le stage de la CLASSE parce qu’il le trouvait meilleur que celui des fédérations.
    Léo n’a jamais été un militant, c’était depuis le début qu’un carriériste c’est juste que maintenant j’imagine que de l’extérieur ça parait qu’il n’y tenait pas aux principes.

    • J’ai un certain cynisme face à la grandeur d’âme de Léo, j’aurais tendance à caller bullshit, mais disons que pour la forme, pour les besoins de la reprise de Godin (qui s’adressait à lui-même à l’origine), j’ai pris sur moi de skipper les remises en question de son historique idéologique pour simplement m’attarder sur sa trahison révélée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s